Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue !



Bienvenue sur le site du club des anciens CQP !

Pour vous accompagner toujours plus loin dans votre vie professionnelle, nous avons décidé de créer un site à votre attention. Vous y trouverez  toute l'actualité des anciens mais aussi des conseils et des opportunités de carrière. N'hésitez pas à réagir à nos articles ! Bonne visite.

Recherche

31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 15:40

shutterstock 66820876Vous étiez en recherche d’emploi depuis quelques temps et cela à porté ces fruits : vous venez de décrocher le poste de vos rêves. Félicitations ! Mais un autre travail vous attend : celui de l’annoncer à votre employeur actuel sans vous fâcher. Pourquoi, comment ? Le Club des Anciens CQP vous explique tout !

Rester en bon terme pour conserver son réseau professionnel.

Il est important de partir en bon terme avec votre employeur – mais aussi avec vos collègues – car ils font partie de votre réseau professionnel. Le monde de l’optique est petit et il y a de fortes chances pour que vous les recroisiez plus tard dans votre carrière professionnelle. Il est tout à fait possible dans quelques années qu’une opportunité se présente dans le magasin que vous êtes entrain de quitter. Il faut donc que votre employeur garde une image positive et professionnelle de vous et de votre travail. De même ne négligez pas les fournisseurs ou les clients car tout se sait. Un exemple simple : il est possible que le commercial d’une marque de monture soit le même pour votre employeur actuel et votre futur employeur. Il est alors assez simple de comprendre comment un conflit avec votre actuel employeur peut être raconté à votre futur employeur et vous portez préjudice. Vous devez donc démissionner dans les règles sans claquer la porte de votre employeur.

Annoncez en douceur votre démission

La première étape est d’annoncer sa démission à son employeur. Mieux vous l’annoncerez, plus vous pourrez négocier votre départ et notamment votre préavis. Pour cela annoncez-le à l’oral avant d’envoyer une lettre formelle. Faites-le au plus tôt, même si vous avez un seul mois de préavis et que vous commencez votre nouveau job dans deux mois, prévenez votre employeur. Cela lui laissera le temps de se retourner et de trouver votre remplaçant. Il vivra mieux votre départ en y étant préparé. S’il vous demande quelles sont les raisons de votre départ, ce n’est pas le moment de déverser toutes vos rancœurs. Cela ne pourra que vous desservir ultérieurement. Contentez vous de donner des raisons objectives par exemple en fonction de votre projet professionnel. Vous pouvez faire valoir que vous aurez plus de responsabilités ou que vous aurez la possibilité de faires des examens de vue ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.

Négocier son préavis

Négocier son préavis peut se révéler être très important. Notamment car votre futur employeur peut avoir besoin de vous rapidement, ce qui nécessite que vous n’effectuez pas votre préavis. De plus, ne pas faire votre préavis peut vous éviter une période d’ennui au travail dont nous allons reparler. Pour convaincre votre employeur de vous laisser partir au plus vite vous ne pouvez pas lui dire que vous ne serez plus motivé et donc qu’il a intérêt à vous laisser partir plus tôt. Au contraire, apportez-lui quelque chose pour créer une relation donnant-donnant. Il vous laisse partir un mois plutôt vous vous engagez à finir tel projet, à cherchez votre remplaçant ou encore à former quelqu'un de l’équipe sur les montages percées qui étaient votre spécialité.

Et si j’effectue mon préavis ?

Cependant, dans de nombreux cas vous allez devoir effectuer votre préavis. Les durées sont définies par la convention collective de la branche optique lunetterie à l’article 12 et peuvent varier de un, deux à trois mois selon votre statut et votre ancienneté. Comment vous comporter pendant cette période ? C’est simple : comme d’habitude. Considérez ce préavis comme une période normale de travail. Le but est toujours le même : laisser en tête une image positive de vous. Si votre comportement est toujours le même, que vous vous impliquez toujours autant, votre entourage professionnel aura l’image d’une personne travailleuse et surtout qui va au bout de ces engagements. Il est possible que votre employeur restreigne vos activités. Par exemple, il n’est pas rare, si vous allez travailler chez un concurrent, que votre responsable vous impose de faire moins de vente. Si tel est le cas, n’hésitez pas à lui en parler pour renégocier votre préavis.  

 

La manière dont vous allez démissionner est donc très importante pour conserver votre réputation auprès de son réseau professionnel. Alors que vous aurez déjà la tête à votre nouveau job, vous allez devoir faire quelques efforts pour continuer à vous investir dans celui actuel. Mais n’oubliez pas que cela sera forcément bénéfique pour votre carrière sur long terme.

 

Vous avez déjà vécu une démission compliquée qui vous a porté préjudice ou au contraire vous êtes resté en bon terme avec un ancien employeur ce qui vous a permis d’avoir accès à des opportunités professionnelles ? Racontez nous en cliquant sur le lien « commentaires ».

Partager cet article
Repost0

commentaires