Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue !



Bienvenue sur le site du club des anciens CQP !

Pour vous accompagner toujours plus loin dans votre vie professionnelle, nous avons décidé de créer un site à votre attention. Vous y trouverez  toute l'actualité des anciens mais aussi des conseils et des opportunités de carrière. N'hésitez pas à réagir à nos articles ! Bonne visite.

Recherche

28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 14:10

Image1-copie-2 

Ce mois-ci Ramazan Kilinc, double CQP technique en 2008 et commerce en 2009 à Lyon, nous raconte ce qu’il est devenu et ça tombe bien, il est en train de changer de job !

 

 

Que fais-tu aujourd’hui ? Je crois savoir que tu vas bientôt changer de poste ?

Oui effectivement actuellement je suis opticien collaborateur chez Krys à Vienne mais à partir de fin mars je vais travailler chez Atol comme responsable de magasin dans un autre département.

Et pourquoi ce changement ?

J’avais un poste intéressant chez Krys qui mêlait vente, examens de vue et adaptations lentilles. Mais je voulais trouver un poste plus large avec plus de responsabilités. C’est ce que j’ai trouvé chez Atol. En plus je vais manager une équipe de deux personnes et travailler dans une enseigne avec qui je partage beaucoup de valeurs. Je crois que j’ai vraiment trouvé le poste qui me correspond.  

Et Sup d’Optic dans tout ça ? Ton CQP t’a-t-il aidé à réalisé ton projet professionnel ?

Clairement oui ! Car Nicolas Despret, qui vient de m’embaucher, est un ancien de Sup d’Optic. Il a obtenu son CQP commerce en 2002. Il a clairement sélectionné mon CV grâce à ce diplôme puisqu’il en connaît la valeur. C’est un atout d’avoir un recruteur qui sait quelles compétences j’ai acquises lors de mes études.

Et puis j’ai était très bien formé sur la partie vente, ce qui m’a servi dès la sortie de mon CQP commerce. Je garde notamment en tête les cours d’Eric Plat qui m’ont appris énormément de choses dans plein de domaines différents : vente, relation client, concrétisation devis, gestion de la clientèle ou encore marketing. Ces connaissances m’ont aidé en tant que collaborateur et je pense qu’elles m’aideront encore plus en tant que responsable de magasin.

Et ta promo, tu en gardes quel souvenir ?

Très sympa, bonne ambiance mais comme on était tous de coin différents on n’a pas gardé contact plus que ça. J’ai recroisé quelques anciens au moment du SILMO et de la soirée de remise de diplômes de la promo 2010. C’était toujours sympa d’avoir des nouvelles et de savoir ce qu’ils deviennent. Je crois que Justine travaille chez Essilor et j’ai lu sur le blog que Candice était en stage chez Atol.

Nous allons passer à la traditionnelle rubrique « l’avis d’expert »

Ton conseil à un débutant ? Accueillir tous les clients comme si c’était un membre de sa propre famille 

Ton secret pour réussir ? Etre bosseur et rigoureux

Le meilleur conseil qu’on t’ait donné ? Oublier ce qui se passe à l’extérieur du magasin quand tu es en train de vendre  

La fois où tu as le plus rigolé en magasin ? Il y en a trop pour en retenir une seule, avec les clients, avec les collègues, c’est quasiment tous les jours.

Ton avis sur un sujet d’actualité : penses-tu que les réseaux sociaux peuvent avoir un impact sur l’activité en magasin ?

Sur Facebook et ce genre de réseaux sociaux, je n’ai pas trop d’avis. Je n’ai jamais tenté l’expérience dans mes précédents magasins. Mais je pense que internet permet de communiquer d’une manière différente et de faire des choses qui sont mieux perçues qu’en magasin pour recruter des clients. Par exemple, faire une offre promotionnelle sur un site comme Groupon est, à mon avis, mieux perçue car c’est quelque chose de plus courant et qui paraît normal sur Internet. Alors pourquoi pas le tenter sur les réseaux sociaux.

Et dans 10 ans, tu te vois où professionnellement ?

Pour le moment je pense à tous les changements qu’implique mon nouveau travail ! Il va falloir que je déménage, c’est déjà bien comme projet. Sérieusement, j’ai obtenu le poste que je souhaitais vraiment alors je m’y vois pour un bon moment. J’ai envie de pouvoir rester et d’apporter des choses au magasin mais aussi de m’améliorer et d’encore apprendre. Et puis à terme comme beaucoup d’opticiens, j’espère que cela m’aidera à avoir mon premier magasin.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires